CEA, LITEN,
Laboratoire des systèmes solaires (L2S).
50 av. du Lac Léman,
73375 LE BOURGET DU LAC - CEDEX

 

Lespinats, S., Deschavanne, P., Giron, A. et Fertil, B. (2003) “L'ADN en tant que texte : style et syntaxe.” PROC XXXV Journées De Statistiques, JDS03, juin 2003, pp. 651-654.

Résumé :
L’ADN peut être vu comme un texte dont la signification précise reste encore assez mystérieuse. On sait cependant que les fréquences d’utilisation des mots est spécifique à chacune des espèces (signature génomique). Nous avons montré que la signature génomique résulte d’un style d’écriture que l’on retrouve le long du génome. Bien que les signatures des espèces soient différentes, on observe qu’il existe cependant un consensus entre les espèces sur l’utilisation des mots. En effet, ce sont les mêmes mots qui sont les plus ou les moins variables le long du génome chez les différentes espèces. Certains de ces mots, comme les palindromes par exemple, ont des propriétés fréquentielles originales.

Télécharger l'article